15/08 - 19:00 Athletic Club vs. Getafe CF Faites-moi savoir + matches
Blog › Expériences San Mamés › San Mamés et le Rock

San Mamés et le Rock

Tout au long de son histoire, le stade de San Mamés a été reconnu comme la cathédrale du foot.

Néanmoins, depuis sa première construction, il était prévu d’y célébrer des évènements non sportifs. C’est pourquoi l’emblématique lieu de Bilbao a accueilli de nombreux concerts de rock. Les techniques actuelles permettent de laisser le terrain comme s’il n’avait accueilli aucun autre évènement hormis les matchs de foot. Le premier festival de musique s’est déroulé en juin 1978, à l’occasion du Festival Euskarari, un acte d’avantage tourné vers la promotion de l’Euskera que vers la musique. Car même si la musique Pop et le Rock étaient populaires depuis les années 60, Bilbao restait une ville traditionnelle et conservatrice. Il faudra attendre le milieu des années 70 pour que la capitale de Biscaye commence à accueillir des groupes de rock de prestige international. Le San Mamés, quant à lui, devra attendre un peu plus.

Mick Jagger règle sa dette avec le San Mamés la cathédrale du Rock.

Or la première opportunité s’est présentée avec les Rolling Stones. Ce fut à l’occasion de la fête du centenaire de l’Athletic Club. Le 18 juin 1998 tout était prêt, mais le chanteur Mick Jagger annula le concert pour des raisons de santé. Ce fut un coup dur pour les fans et les habitants de Bilbao. Une dette que le groupe régla cinq ans plus tard, en 2003, avec sa tournée Licks World Tour. Ce fut l’année du premier grand concert au San Mamés, avec des tubes légendaires comme « Brown Sugar » ou « Start me up », et Mick Jagger salua la foule en basque : « Gabon Bilbao, azkenik hemen gaude » (« Bonsoir Bilbao, nous sommes enfin ici »). À cette occasion, le San Mamés a réuni 36 000 spectateurs sous des feux d’artifices et des lumières de toutes les couleurs. La fête était arrivée au San Mamés pour ne plus le quitter.

Le guitariste de Bruce Springsteen entonne « Desde Santurce a Bilbao » au stade du San Mamés.

En juillet 2009, ce fut au tour de Bruce Springsteen et de ses musiciens de devenir les maîtres du San Mamés. Le guitariste du groupe, Nils Lofgren monta sur scène avec un accordéon et entonna les notes de la célèbre chanson « Desde Santurce a Bilbao ». Après ce clin d’œil, Bruce Springsteen apparut sur scène et salua la foule d’un « Kaixo Bilbao, pozik nago » (Bonjour Bilbao, je suis heureux d’être ici »).

San Mamés récompense les fans d’AC/DC.

Le rock ne tarda pas à résonner à nouveau dans le stade de Bilbao. Un an et deux jours plus tard, le stade redevint une fois encore la cathédrale du rock. En accueillant cette fois avec le groupe AC/DC. Les 36 000 places disponibles pour assister à ce qui devait être le dernier concert du groupe et la clôture de la tournée, furent vendues en juillet 2010. Les fans furent comblés, cette fois dans la cathédrale du rock.

Lorsque le meilleur du rock se rend au San Mamés…

Le dernier grand concert de rock s’est déroulé dans Le premier grand concert au nouveau stade du San Mamés avait été celui du célèbre groupe californien Guns N’Roses. San Mamés s’est proclamé à nouveau la Cathédrale du Rock. Le 30 mai 2017, 30 ans après le lancement de leur disque « Appetite for Destrution », Axl Rose, Slash et Duff McKagan ont fait vibrer les 40 000 spectateurs qui n’ont pas voulu rater le rendez-vous à Bilbao de leur tournée « Not In This Lifetime Tour » avec Mark Lanegan et son groupe en première partie du concert.

L’année suivante, le 3 novembre, San Mamés accueillait le « MTV World Stage Bilbao », avec Muse, Crystal Fighters et Berri Txarrak en tête d’affiche. Un spectacle qui rassemblait 38 000 personnes et qui était un avant-goût de la remise des « MTV EMAs Bilbao ».

Puis, le 3 juin 2022 avait lieu au San Mamés, devant 40 000 personnes, le Bilbao Bizkaia Rock Day, avec le mythique groupe Metallica en tête d’affiche.

Le rendez-vous a fait office d’ hommage au rock, au sens le plus large du terme. Du heavy metal de Metallica en passant par le rock alternatif de Weezer, le garage rock de The Hellacopters et l’indie rock de Nothing But Thieves. Sans oublier le passage des « enfants du pays », Niña Coyote eta Chico Tornado.

À peine quelques jours plus tard, le 11 juin, Fito, l’un des plus célèbres artistes originaires de Bilbao de tous les temps, offrait un concert au San Mamés qui pulvérisait tous les records. Avec Gatibu et Morgan en première partie, il était accompagné dans sa tournée « Cada Vez Cadáver » par de grandes pointures de la musique, comme Carlos Tarque, Dani Martín, Leiva et Iñaki « Uoho ».

Le spectacle a réuni 47 000 fans incontestés et s’est prolongé pendant plus de deux heures et demie. Il a été retransmis sur les chaînes de télévision RTVE, ETB et sur Youtube, entre autres plateformes et a enregistré une audience d’un million de personnes. San Mamés a été comme toujours à la hauteur, pour accueillir ce concert historique et gigantesque.

Geuria !

Autant d’histoires, d’anecdotes et de rendez-vous inoubliables qui restent dans la mémoire de dizaines de milliers de personnes. Toutefois, le San Mamés reste la Cathédrale du Rock, puisque plusieurs concerts auront lieu sur la scène Geuria! pour nous permettre de découvrir des groupes, des compositeurs, des DJ incontournables de Biscaye. Longue vie au rock´n´roll… et au San Mamés ! 

Nueva llamada a la acción