19/04 - 21:00 Athletic Club vs. Granada CF A ne pas manquer ! + matches
Blog › Athleticzales › Iribar: bien plus qu’une icône de l’Athletic Club

Iribar: bien plus qu’une icône de l’Athletic Club

Jose Angel Iribar, la figure de proue de l’Athletic Club, souffle ses 80 bougies. Il a fêté son anniversaire avec un très bel hommage, bien mérité, rendu par les gardiens de but de Laliga, qui ont porté un maillot noir en son honneur. Mais aussi entouré des supporters de la rojiblanca. Toute cette
affection pour une personne qui est bien plus qu’une icône de l’Athletic Club, une véritable légende mondiale du foot.

​José Ángel Iribar, surnommé le « Txopo »

Qui aurait pu deviner le 1er mars 1943, jour de sa naissance à Zarautz, qu’il deviendrait l’un des meilleurs gardiens de but de l’histoire, et une véritable référence de l’Athletic Club des dernières décennies, comme le fut avant lui, Pichichi.

Une équipe, rojiblanca (rouge et blanche), au sein de laquelle Iribar continue à être le joueur qui a disputé le plus grand nombre de match vêtu du maillot de l’équipe.

Ses débuts comme gardien de but remontent à la saison 1961-1962, alors qu’il défend les couleurs du Basconia, alors en 2è division. Un an plus tard, il entre à l’Athletic Club, même si cette saison-là il ne joue que 3 matchs de Liga et 3 autres de Copa.

Un score qu’il n’a eu de cesse d’augmenter, puisque pendant la saison 1963-64, il a cumulé 26 matchs de Liga.

Ce fut le début d’une trajectoire exceptionnelle comme gardien de but rojiblanco, qui s’est prolongée jusqu’à la saison 1979-1980. Plus de quinze années au cours desquelles il a pu hisser les Coupes de 1968-1969 et 1972-1973, il a remporté le prix Zamora de la saison 1969-1970, et pendant lesquelles il a été vice-champion de la Coupe UEFA en 1977.

​18 ans devant les cages de Los Leones

Iribar a été le gardien de but de lAthletic Club pendant 18 saisons consécutives. Il a disputé 614 matchs : 466 d’entre eux furent de la Liga 93 en Copa, 49 en UEFA Europa League et 6 en Recopa.

En outre, il est le lion avec le plus grand nombre de matchs joués de l’histoire de l’Athletic Club est le seul gardien de but proclamé champion dun grand tournoi au niveau des sélections internationales. Le « Txopo » a remporté l’Euro en 1964 avec la sélection espagnole, sous la houlette de José Villalonga. Cette même année, il débutait sa carrière et a défendu 49 fois les couleurs de l’Espagne.

Sans oublier que le joueur natif de Zarautz a dirigé la première équipe de l’Athletic pendant la saison 1986-1987, pendant 54 matchs officiels, dont 44 de Liga, 6 de Copa et 4 UEFA Europa League. Il a également entraîné la sélection d’Euskadi pendant 20 ans.

​Une sculpture en son honneur

Aucun cadeau d’anniversaire ne pourrait rendre à Iribar tout ce qu’il a donné à l’Athletic Club. Il est un clair exemple de ce qu’implique être un Lion et il est l’idole des athleticzales, qui lui vouent un amour incontesté depuis soixante ans, en lui chantant « Iribar, Iribar, Iribar es cojonudo, como Iribar no hay ninguno ».

Or, cette véritable passion des supporteurs rojiblancos et de l’institution toute entière pour le joueur originaire de Zarautz ne pouvait s’exprimer mieux que sous forme d’une sculpture, qui sera érigée en son honneur à proximité du San Mamés comme l’ont annoncé récemment la mairie de Bilbao et l’Athletic Club.

Sa longue trajectoire sous le maillot rojiblanco lui ont valu de figurer à l’AC Museoa, le musée de l’Athletic Club, qui expose des dizaines d’éléments qui l’ont suivi tout au long de sa vie comme membre de l’Athletic Club, dont certains trésors comme ses gants.

Et pour ne jamais oublier son nom ni son dévouement pour les couleurs de l’équipe, la résidence de footballeurs de Lezama portera le nom de José Ángel Iribar. Pour que le passé, le présent et le futur rojiblanco soient toujours unis.

Nueva llamada a la acción